Covid-19: l’épidémie frémit en France

Par

À l’exception de la Mayenne, le nombre de personnes testées positives au SARS-CoV-2 reste très faible. Mais plusieurs départements constatent une légère reprise épidémique. Les médecins l’attribuent à un relâchement général sur les gestes barrières.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Hors de question pour Luc Duquesnel, médecin généraliste à Mayenne, de montrer du doigt la population de son département, le seul en France métropolitaine à avoir dépassé un seuil d’alerte: au 14 juillet, la Mayenne comptait 59,9 cas de Covid-19 pour 100 000 habitants, contre 5,7 cas au niveau national. « Certes, elle s’est relâchée, mais à l’image de tous les Français, et en premier lieu des politiques. Au deuxième tour des élections, le 28 juin, on a vu les équipes de gagnants se réjouir, s’embrasser, sans aucun masque. » Il aurait pu tout autant évoquer les passations de pouvoir lors du changement de gouvernement.