Réforme du système de santé: des bouleversements, mais peu d’argent

Par et

Emmanuel Macron et la ministre Agnès Buzyn ont présenté le plan censé structurer l’offre de soins en France « pour les cinquante années à venir ». Il recèle plusieurs mesures saluées par les acteurs de la santé, dont un bouleversement de la médecine libérale, mais ne répond pas à la crise aiguë que traverse l'hôpital public.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après avoir entretenu le mystère pendant de longs mois sur l’avancée de sa réflexion, Emmanuel Macron a présenté mardi 18 septembre la réforme du système de santé qu’il entend mettre en œuvre d’ici à la fin du quinquennat. Le plan « Ma santé 2022 », fort de 54 mesures visant aussi bien la réorganisation des soins hospitaliers que celle de la médecine de ville, en passant par la refonte complète des études de médecine, est censé redonner du souffle et du sens à un système sanitaire au bord de la rupture.