Tester, tracer, isoler: la stratégie française naufragée

Par

Le virus accélère sa circulation en France et le dispositif de dépistage est déjà dépassé. Les délais d’accès aux tests sont « inadmissibles », admettent les autorités. Le gouvernement tente de privilégier les patients prioritaires, abandonnant le dépistage de masse. L’arrivée de nouveaux tests pourrait, un peu, améliorer la situation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le ministre de la santé a inauguré jeudi le nouveau rendez-vous hebdomadaire des Français avec l’épidémie de SARS-CoV-2. À la suite du directeur général de la santé Jérôme Salomon, dont les points quotidiens ont animé la première vague, Olivier Véran, lui aussi médecin, va incarner cette nouvelle phase de l’épidémie, dans laquelle la France entre, une fois encore, en très mauvaise posture (notre article ici).