Retraites: le pouvoir droit dans des bottes trouées

Par

Emmanuel Macron et Édouard Philippe apparaissent persuadés qu’ils pourront passer en force sur les retraites après quelques concessions faites à la CFDT. C’est ignorer ou mépriser l’état réel d’un pays qui découvre chaque jour un peu plus combien cette réforme dynamite le pacte social.

La chienlit, c’est eux! 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Eh bien voilà, c’est fini ou presque, veut croire le gouvernement. Adieu grèves, manifs, paralysie ; il y aura bien des trains et de la dinde à Noël, « ce moment sacré de joie et de bonheur en famille », dixit la porte-parole du gouvernement. Mardi, alors que se déroulaient les plus grandes manifestations dans tout le pays depuis au moins dix ans, le premier ministre se disait « raisonnablement optimiste » tout en réaffirmant sa « détermination totale ».