Cette semaine dans «A l’air libre»

Par

Cette semaine, dans « À l’air libre », des enquêtes, des reportages, des interviews… et, surtout, un ton que vous n’entendrez pas ailleurs.

 

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Cette semaine, « À l’air libre » s’est de nouveau penché sur le rôle de la police. Après la violente répression samedi de la manifestation parisienne, nous recevions Yann Fontaine, gilet jaune, interpellé et privé de liberté sans motif pendant plusieurs heures. Le rôle du préfet de police de Paris Didier Lallement est questionné jusqu’au sein du conseil de la ville. L’élue Raphaëlle Rémy-Leleu est venue en parler mercredi. La police ne pose pas problème qu’en France, jeudi, nous revenions sur le cas Mawda, une fillette kurde de 2 ans tuée par la police belge en 2018, un drame qui a failli être passé sous silence, nouvelle illustration de la tragédie des migrants en Europe. 

Semaine politique aussi. Les salles de cinéma restent fermées au grand dam du secteur. La réalisatrice Lucie Borleteau et Nathanaël Karmitz, directeur général du réseau MK2, étaient nos invités lundi. Mardi, avec Yolande Bouin et Isabelle Robuchon, toutes deux membres de la Convention citoyenne sur le climat, nous analysions la rencontre la veille entre Emmanuel Macron et les 150 citoyens tirés au sort, et recueillions la réaction de la députée des Deux-Sèvres, Delphine Batho. Il était toujours question d’écologie mercredi. Après la démission surprise, moins de six mois après son élection, de la maire écologiste de Marseille, Michèle Rubirola.

L’enquête n’était pas en reste, avec deux gros sujets cette semaine. Mercredi, David Perrotin et Youen Tanguy ont expliqué leur enquête édifiante sur Le Refuge, une fondation qui héberge des jeunes LGBT victimes d’homophobie et de transphobie. Et jeudi, avec Lénaïg Bredoux, nous avons parlé des violences sexuelles dans l’industrie du porno, avec le témoignage exclusif d’Amelia, une jeune femme qui raconte l’envers du décor.

Didier Lallement, les dessous du porno, affaire Mawda... Une semaine dans À l'air libre © Mediapart

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous