­A la FNSEA, le train de vie hors sol des dirigeants

Par

Le syndicat majoritaire du monde agricole dénonce régulièrement les conditions de vie de plus en plus difficiles du secteur. Mais ses cadres dirigeants se sont rarement portés aussi bien. Mediapart s’est plongé dans les arcanes de la FNSEA. Premier volet de notre enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À trois jours de l’ouverture du Salon de l’agriculture, la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) a tracé les grandes lignes thématiques de cette édition 2020 : faiblesse des revenus et retraites agricoles, changement climatique et lutte contre les zones de non-traitement aux pesticides (ZNT) sont au cœur de ses préoccupations. « On ne peut pas faire plus vert quand on est dans le rouge, a déclaré la présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, lors de la conférence de presse préparatoire au salon, ce mardi 18 février. Or un certain nombre d’agriculteurs ont l’économie de leur exploitation dans le rouge. 30 % des agriculteurs n’ont pas pu se dégager de revenu durant l’exercice 2017. »