Le ministre, la faiblesse du pouvoir, le poids des communicants

Jérôme Cahuzac n'a pas hésité à user de tous les moyens de l'État pour tenter d'étouffer l'affaire de son compte suisse. Appuyé par les communicants de Stéphane Fouks, il aura su embarquer à sa suite l'ensemble du pouvoir, une partie de son administration et la plupart des médias.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est la fin d’une stratégie de déni menée avec un rare aplomb. Depuis bientôt quatre mois, et la révélation le 4 décembre par Mediapart de son compte non déclaré en Suisse, Jérôme Cahuzac aura usé de toutes les ressources mobilisables par un ministre pour tenter d’étouffer l’affaire. Avant même la publication de ce premier article et alors que nous parvenions, après plusieurs demandes, à être reçus par le ministre, il nous annonçait sa détermination à combattre nos informations par tous les moyens.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal