Une belle photo de François Bayrou et Jean-Louis Borloo. C’est à peu près tout ce qu’il reste de “L’Alternative”. Deux ans après son lancement en novembre 2013, le mouvement conjoint de l’UDI et du MoDem, censé « créer une force dont la mission sera de faire face à la crise », n’est plus qu’un lointain souvenir. S’il a permis aux deux formations centristes d’enregistrer près de 10 % des suffrages aux européennes de 2014, il n’a pas survécu au départ de Borloo la même année. Un départ soudain qui a laissé l’UDI orpheline. Et réveillé les vieux démons du centre.