Jours de grève, congés maternité: 900 agents RATP fichés à leur insu

Par

Le directeur d’un centre de bus a voulu réserver l’avancement professionnel aux conducteurs jugés les plus productifs. Les salariés étaient classés dans un fichier secret, selon des critères illégaux. Une initiative « en contradiction formelle avec les règles », assure la RATP.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils sont classés par leur nom, leur matricule et leur ancienneté. Mais aussi par le nombre de jours de conduite qu’ils ont effectués pour l’entreprise en 2017, 2018 et 2019, et par le nombre d’heures supplémentaires. Ou encore par le nombre de jours où ils ont été en arrêt maladie et en congé maternité. Sans oublier le nombre de jours de grève qu’ils ont posés entre 2017 et 2019.