En deux ans, la casse du marché du travail accomplie

Par

Avec la réforme de l’assurance-chômage et la mise en place du revenu universel d’activité, Emmanuel Macron termine de dynamiter le marché du travail, œuvre  débutée avec les réformes du droit du travail et de la formation professionnelle. Sous couvert d’émancipation et de responsabilité, les droits des salariés et des chômeurs ont été implacablement réduits.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Je ne crois pas un instant que nous pourrons construire la prospérité de demain en réduisant de manière unilatérale les droits de tous les salariés. Mais je ne crois pas davantage qu’on puisse réussir dans la mondialisation avec des règles rigides et parfois totalement inadaptées. » Révolution (XO éditions), le livre programme d’Emmanuel Macron, recèle de ces pépites qui, dès novembre 2016, disent tout de la politique qui sera mise en place après la présidentielle pour aboutir à cette « transformation » radicale du modèle social.