Départementales et régionales : une campagne baroque aux résultats incertains

Par

Incertitude sur le calendrier, jeux d’alliances improbables, pagaille logistique, la campagne pour les élections régionales et départementales aura été épique de bout en bout. Le premier tour a lieu ce dimanche 20 juin, marqué par une faible mobilisation à la mi-journée (taux de participation de 12,22 %).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Étrange année, drôle de campagne… Pour des candidats essorés par les derniers soubresauts du Covid, voilà qu’il a fallu se relancer dans les élections régionales et départementales, parler avenir et bulletins de vote, alors que les citoyens n’aspiraient parfois qu’à reprendre leur souffle. La tâche pour eux comme pour les électeurs n’a guère été aisée, et pourrait expliquer la faible participation et une partie des surprises électorales, dimanche 20 juin.