La surprenante conception des droits des femmes de la Cour de cassation

Par

La Cour de cassation vient de rendre un arrêt dans lequel elle autorise une entreprise à octroyer une demi-journée de congé aux seules salariées femmes, chaque année, le 8 mars, au nom de la lutte contre les inégalités. Mais ne s’agit-il pas d’une discrimination envers les hommes ? Et en quoi cette mesure répond-elle aux inégalités professionnelles ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bonne ou mauvaise nouvelle ? Vraie avancée ou simple mesure d’affichage ? L’arrêt rendu par la Cour de cassation le 12 juillet a beaucoup surpris les défenseurs de l’égalité entre les hommes et les femmes. À présent, il les divise. La plus haute juridiction de l’ordre judiciaire a en effet jugé légal qu’une entreprise réserve à ses seuls salariées une demi-journée de congé supplémentaire à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes. Au nom de l’égalité des chances.