Papiers à bulles (3/21)

Des idées neuves pour un autre monde (fin). «Arctica», la BD qui décrit un futur jalonné d'icebergs

Face aux crises climatique et énergétique, émergent de nouveaux modèles agricoles, financiers, militants, experts. Après la question de la dette écologique ou de la permaculture, dernier volet de notre série avec en avant-première des planches du deuxième tome d'Arctica, bande-dessinée d'anticipation écologique. Et entretien audio avec son auteur, Daniel Pecqueur, pour savoir à quoi ressemblera la planète en 2070.

Jade Lindgaard

19 août 2008 à 08h01

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

PDF

Si la page s'affiche mal, merci de rafraîchir votre écran en appuyant sur le touche F5.

En 2070, les pôles auront fondu, ce sera la guerre de l'eau, et le monde sera gouverné par un conseil des sages... C'est ce qu'imagine Daniel Pecqueur dans le deuxième tome d'Arctica, bande dessinée qui se plonge dans un futur suffisamment proche dans le temps pour paraître réaliste aux lecteurs de 2008.

Arctica © 

Extrait d'Arctica I, «Dix Mille Ans sous les glaces», 2007 (Delcourt).

Dans le premier volet de son récit (Dix Mille Ans sous les glaces), Dakota, un ancien pilote de chasse reconverti dans la destruction d'icebergs et de satellites hors d'usage, échoue à retrouver une fillette muette découverte dans un iceberg. La suite, Mystère sous la mer, promet des révélations venues d'ailleurs...

Récit de facture assez classique, Arctica offre un rare exemple, dans la bande dessinée francophone, d'anticipation écologique: son univers ressemble beaucoup au nôtre puisque l'action s'y déroule autour des années 2050/2070. Et l'effet de miroir est saisissant car malgré le sentiment de familiarité que l'on peut vite éprouver à la lecture de ses planches, les problèmes écologiques actuels y sont considérablement intensifiés: pénurie d'eau, pénurie d'énergie (on s'y déplace parfois à cheval), chutes mortelles de satellites sur terre. Le livre devient ainsi une efficace machine à se déplacer dans le temps, et offre une réflexion assez poétique sur les conséquences possibles du changement climatique.

Nous publions en avant-première des extraits d'Arctica II (p. 3, 4, et 5). Le livre paraît le 10 septembre aux éditions Delcourt.

Et accompagnons ces trois planches inédites d'un entretien audio avec Daniel Pecqueur, qui décrit à quoi ressemblera la vie à l'époque d'Arctica.

Iceberg © 
Extrait d'Arctica I, «Dix mille ans sous les glaces», 2007 (Delcourt).

Pour Daniel Pecqueur, à l'origine d'Arctica, il y a la fonte des pôles:


L'anticipation écologiste, plus réaliste que la science-fiction, se nourrit de savoirs scientifiques :

Arctica © 

Extrait d'Arctica I, "Dix Mille Ans sous les glaces", 2007 (Delcourt).

En 2070, il y aura la guerre de l'eau, les Maldives auront disparu et le Canada ressemblera à la Normandie :

Les gens devront vivre sous la mer

Pour Daniel Pecqueur, au temps d'Arctica, les guérillas essaimeront, les puits d'eau potable devront être protégés par les armes, les réfugiés afflueront :

Arctica © 

Extrait d'Arctica I, "Dix Mille Ans sous les glaces", 2007 (Delcourt)

A cause de la surpopulation et du manque de terre, les gens devront vivre sur et sous la mer :

Arctica © 

Extrait d'Arctica I, "Dix Mille Ans sous les glaces", 2007 (Delcourt).

Il y aura un gouvernement européen, un conseil mondial des sages. Et on ne pourra survivre sans fraternité :

Avant-première : extraits d'Arctica II, «Mystère sous la mer», pages 5, 6 et 7

arctica © 

Pour lire la bulle :

arctica © 

Avant-première : extraits d'Arctica II, «Mystère sous la mer»

arctica © 

Pour lire les bulles, dans l'ordre de la planche :

Arctica © 
Arctica © 
Arctica © 
Arctica © 
Arctica © 
Arctica © 

Avant-première : extraits d'Arctica II, «Mystère sous la mer»

arctica © 

Pour lire les bulles, dans l'ordre de la planche :

Arctica © 
Arctica © 
Arctica © 

Pages 5, 6, et 7 d'Arctica II, Mystère sous la mer, de Pecqueur-Kovasevic-Schelle (Delcourt). Sortie le 10 septembre.

Jade Lindgaard

Voir les annexes de cet article
1 commentaire

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

Nos émissions

À l'air libre
par à l’air libre
À l'air libre
par Berenice Gabriel et Célia Mebroukine
Grand entretien
par Justine Brabant
Ouvrez l’Élysée
par Usul et Ostpolitik

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne