Islam de France: le gouvernement a verrouillé la consultation

Alors que les préfets doivent faire remonter cette semaine les résultats d’une consultation sur la gouvernance du culte musulman, le rapport du normalien Hakim El Karoui, salué par le ministre de l’intérieur Gérard Collomb, semble avoir déjà tranché sur le calendrier et le contenu de la réforme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est l’impossible réforme que chaque président, de droite comme de gauche, depuis les années 1980, promet de réussir mais sur laquelle il finit par se casser les dents : organiser l’islam en France, « l’islam de France », de la République laïque et indivisible. Emmanuel Macron ne déroge pas à l’ambition, d’autant plus acculé dans une France post-attentats toujours plus accaparée par les débats nauséabonds confondant islam et terrorisme.