Contre le CCIF et BarakaCity, Gérald Darmanin manie la menace de dissolution

Par

Après l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine, le ministre de l’intérieur met gravement en cause deux associations musulmanes. Et propose d’utiliser l’arme administrative plutôt que d’en débattre devant la justice. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La nouvelle a semé la stupéfaction et l’inquiétude parmi les associations musulmanes. « Je vais proposer la dissolution du CCIF et de BarakaCity, des associations ennemies de la République », a tweeté Gérald Darmanin lundi matin, après un week-end de mobilisations et de pronostics en réponse à l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine