Quand la Cour des comptes épinglait le ministre des PME Alain Griset

Par et

Ancien président de l’Assemblée permanente des chambres de métiers, le ministre des PME Alain Griset a été épinglé dans un rapport confidentiel de la Cour des comptes pour ses indemnités confortables, dont il n’avait pas déclaré une partie aux impôts.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quand il apporte son soutien aux petites et moyennes entreprises (PME) confrontées aux conséquences économiques de la gestion de la crise sanitaire, le ministre Alain Griset convoque souvent son propre parcours professionnel. Lui-même ancien chauffeur taxi dans le Nord, cet autodidacte de 67 ans a occupé la présidence de l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCM) de 2000 à 2016, le plus long mandat à ce poste.