Des policiers cannois priés de cibler les sans-papiers tunisiens

Par
Une note informelle demandait ce week-end aux policiers de Cannes de cibler leurs interpellations sur des immigrés tunisiens «en situation illégale» aux abords de la gare. La note n'a été retirée in extremis que dimanche soir par le directeur départemental de la sécurité publique des Alpes-Maritimes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce week-end, une note informelle a circulé au sein du commissariat de Cannes incitant les policiers à cibler, samedi 19 et dimanche 20 février, leurs interpellations sur des immigrés tunisiens en situation irrégulière. «Les effectifs sensibiliseront les patrouilles motorisées et pédestres à la gare de Cannes et ses abords, afin d'interpeller les étrangers en situation illégale de nationalité tunisienne», peut-on lire sur cette note, signée du chef du service de sécurité publique du commissariat et distribuée vendredi soir aux chefs de brigade. Ce ciblage des contrôles sur une nationalité particulière s'apparente de fait à une discrimination.