Nouvelle-Calédonie: la date est fixée, la droite se déchire

Par

Le Congrès de Nouvelle-Calédonie a fixé, après des débats houleux, la date du référendum d’autodétermination au 4 novembre 2018. À mesure que l’échéance approche, les anti-indépendantistes sont de plus en plus divisés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nouméa (Nouvelle-Calédonie), correspondance.– « Voyez quel spectacle nous donnons ! De toute évidence, nous ne sommes pas à la hauteur de l’enjeu historique et il est affligeant que nos discussions soient à un si bas niveau… » La critique est faite en séance publique, lundi 19 mars au Congrès de Nouvelle-Calédonie, par Louis Mapou, leader du groupe Union nationale pour l'indépendance (UNI-Palika). L'homme fait référence à la bataille de chiffonniers que sont en train de se livrer – entre eux, alors qu'ils font partie d'une « plateforme », soit un intergroupe politique – les partis non indépendantistes.