La politique économique du gouvernement vise surtout à sauver le «vieux monde»

Par

Au-delà des mesures d’urgence, le gouvernement refuse de conditionner l’aide aux grandes entreprises et réfléchit à un plan de relance sans ambition. Sa politique traduit un attachement au néolibéralisme plus qu’à un quelconque « nouveau capitalisme ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans sa livraison du jeudi 16 avril, l’hebdomadaire allemand Die Zeit s’interrogeait : « Emmanuel Macron devient-il socialiste ? » Ce terme, sous la plume de ce journal, est évidemment infamant, mais l’examen des décisions gouvernementales, à commencer par le deuxième projet de loi de finances rectificatif (PLFR) en discussion au Parlement, devrait suffire à rassurer les auteurs de cet article.