mot de passe oublié
1 euro 15 jours

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Accédez à l'intégralité du site en illimité, sur ordinateur, tablette et mobile à partir d'1€.

Je m'abonne
Mediapart dim. 25 sept. 2016 25/9/2016 Édition du matin

Virus SRAS: deux ministres accusent l'Institut Pasteur de négligences

20 mai 2014 | Par Michel de Pracontal

2 300 tubes contenant des fragments de virus du SRAS ont disparu à l'Institut Pasteur. Mediapart révèle une note des ministres Marisol Touraine et Benoît Hamon, qui dénoncent de nombreuses « anomalies » dans la sécurité biologique du laboratoire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 12 avril, l’Institut Pasteur a divulgué un communiqué sibyllin pour signaler la perte de 2 300 tubes contenant des fragments du virus du SRAS, le syndrome respiratoire aigu sévère. Cette maladie, due à un coronavirus, a provoqué une épidémie mondiale et a tué 774 personnes en 2003. Depuis le communiqué de Pasteur, qui fait état « d’un défaut de traçabilité sur certains échantillons », aucune explication n’a permis de comprendre comment les tubes avaient pu disparaître. Contacté par Mediapart, le directeur général de l’institut, le professeur Christian Bréchot, indique que « les 29 boîtes contenant les échantillons ont probablement été détruites, sans qu’on sache quand ni comment ».