Affaire Benalla: à l’Assemblée nationale, les oppositions rêvent de la chute de la maison Macron

Par

Après avoir obtenu la création d’une commission d’enquête, les députés de l’opposition, de gauche comme de droite, exigent que le pouvoir vienne s’expliquer dans l’hémicycle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le limogeage de Gérard Collomb ? La démission du premier ministre ? Un remaniement dès ce week-end ? Vendredi 20 juillet, dans les couloirs de l’Assemblée nationale, toutes les hypothèses étaient ouvertes sur la tournure que pourraient prendre les événements, trois jours après que le « Monsieur sécurité » d’Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, a été identifié en train de tabasser un manifestant, en toute impunité, le 1er mai, place de la Contrescarpe, à Paris.