« Projet Pegasus » : Emmanuel Macron a été ciblé par le Maroc

Les numéros de portables du chef de l’État, d’Édouard Philippe et de quatorze ministres figurent parmi les appareils ciblés par le logiciel espion pour le compte du Maroc. Ces révélations interrogent la sécurité nationale et les relations diplomatiques de la France.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Emmanuel Macron a été ciblé en 2019 par le logiciel espion Pegasus, pour le compte du Maroc. Le président de la République fait partie des treize chefs d’État ou de gouvernement victimes du système d’espionnage révélé par Forbidden Stories, le Security Lab d’Amnesty International et seize médias internationaux, dont Le Monde et Radio France. Selon le consortium de journalistes, les numéros de téléphone portable d’une quinzaine de membres du gouvernement français figurent dans l’annuaire des cibles potentielles, cette année-là.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal