La France, organisatrice de la COP21 et garante du respect de l’accord de Paris pour agir contre le dérèglement du climat, ne peut pas construire l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. C’est le message qu’une quarantaine de personnalités internationales envoient à François Hollande dans un appel que Mediapart publie, à quelques jours d’une nouvelle manifestation sur la zone d’aménagement différé (ZAD), devenue « zone à défendre » pour les 200 à 300 personnes qui l’occupent. « L’engagement pris dans l’accord de Paris n’est pas compatible avec la construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes sur près de 1 200 hectares de terres agricoles et de milieux naturels (qu’habitent de nombreuses espèces protégées), qui générerait un surcroît d’émissions par l’aviation, le bétonnage d'une des plus grandes zones humides du pays, et la destruction de fermes paysannes », écrivent-elles.