Ce dimanche 22 mars, au premier tour des élections départementales, le Front national sera de tous les commentaires. La conséquence d'un effet de souffle prévisible : dans des centaines de cantons, le FN devrait se qualifier pour le second tour, éliminant au passage la gauche et, plus rarement, la droite.