mot de passe oublié
1 euro 15 jours

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Accédez à l'intégralité du site en illimité, sur ordinateur, tablette et mobile à partir d'1€.

Je m'abonne
Mediapart mer. 28 sept. 2016 28/9/2016 Dernière édition

Dimanche, une multitude de « 21-Avril » locaux

21 mars 2015 | Par Mathieu Magnaudeix

Le Front national était en tête aux européennes de 2014 dans les deux tiers des cantons actuels. Ce dimanche 22 mars, il devrait souvent passer le cap du premier tour. Divisée, la gauche sera souvent balayée. La France politique de 2015 peut se résumer ainsi : abstention de la moitié des électeurs inscrits, tripartisme ancré avec la poussée du FN et obligation pour l'UMP et le PS d'unir leurs camps respectifs dans les mois et les années à venir, sous peine d'être durablement concurrencés par l'extrême droite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce dimanche 22 mars, au premier tour des élections départementales, le Front national sera de tous les commentaires. La conséquence d'un effet de souffle prévisible : dans des centaines de cantons, le FN devrait se qualifier pour le second tour, éliminant au passage la gauche et, plus rarement, la droite.