Débat présidentiel: cinq candidats restés dans leur couloir

Les trois heures d'un débat inédit entre cinq candidats à la présidentielle n'ont pas donné lieu aux feux d'artifice annoncés. Emmanuel Macron, en se positionnant au centre-droit, et Jean-Luc Mélenchon, en explicitant son programme de rupture, ont donné le rythme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plus de trois heures de débat en direct entre les cinq principaux candidats à l'élection présidentielle. Est-ce parce que l'exercice était inédit et s'est tenu à seulement 34 jours du premier tour de l'élection présidentielle ? Les feux d'artifice, explosions, court-circuits souhaités ou annoncés par quelques commentateurs n'ont pas eu lieu. François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, disposés en cercle et interrogés par deux journalistes de TF1, ont le plus souvent retenu leurs coups et parfois leurs paroles, préférant pratiquer l'esquive face à leurs adversaires.