Premières escarmouches au procès Bygmalion

Par

Les avocats des prévenus de l’affaire Bygmalion ont dévoilé leurs batteries et engagé les hostilités ce vendredi, au tribunal de Paris. Nicolas Sarkozy, lui, n’est toujours pas présent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On ne risque pas de s’ennuyer au procès Bygmalion. Là où il arrive souvent, dans les dossiers politiques, qu’on assiste à un concours de langue de bois et à une répartition des rôles prédéterminée dans une défense groupée, rien de tel avec le scandale de la campagne présidentielle 2012 de Nicolas Sarkozy. Après deux journées d’audience uniquement consacrées à des incidents de procédure, jeudi et vendredi, des lignes de fracture et des haines recuites sont déjà visibles du côté des prévenus. Nicolas Sarkozy, lui, n’a pas daigné se présenter et compte apparemment se rendre au tribunal uniquement le jour de son interrogatoire. C’est le seul prévenu à sécher son procès.