Dans un cortège anti-passe sanitaire : « Nous sommes décrits comme un ramassis d’abrutis, c’est insupportable »

Par

À Besançon, la mobilisation anti-passe sanitaire, très composite et parfois rétive à la vaccination, fait penser pour nombre de militants aux mobilisations des Gilets jaunes. Assorties des mêmes interrogations pour la gauche : y aller, ou pas ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Besançon (Doubs).-La ronde des manifestations du samedi, initiée par les Gilets jaunes en 2018, s’est remise en branle depuis le début de l’été et avec elle son cortège de questions. De quoi le mouvement anti-passe sanitaire est-il le nom ? Et comme pour la mobilisation des gilets jaunes, mouvement démarré sur les ronds-points de la périphérie urbaine française, Paris ne donne pas forcément le la, tant la composition des cortèges diverge d’une ville à l’autre.