Argent libyen: ce que révèle la nouvelle mise en examen de Sarkozy

Les motifs précis de la nouvelle mise en examen de Nicolas Sarkozy pour « association de malfaiteurs », dont Mediapart a pu prendre connaissance, révèlent à eux seuls l’ampleur et la gravité des faits reprochés à l’ancien président. Ce dernier a lâché ses plus fidèles soutiens, Claude Guéant et Brice Hortefeux, devant les juges.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les motifs précis de la nouvelle mise en examen de Nicolas Sarkozy dans le dossier des financements libyens, dont Mediapart a pu prendre connaissance, révèlent à eux seuls l’ampleur et la gravité des faits reprochés à l’ancien président de la République dans cette affaire d’État hors norme, probablement l’une des plus graves de ces dernières décennies du fait des implications financières, politiques et diplomatiques qu’elle met désormais au jour.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal