Figure de la droite dure, Valérie Boyer est contestée dans son fief

Par et Jean-Marie Leforestier (Marsactu)

Secrétaire générale adjointe des Républicains et députée des quartiers Est de Marseille, Valérie Boyer, snipeuse médiatique de la droite, est loin de faire l’unanimité sur le terrain. Cette ancienne élue à la rénovation urbaine s'est même faite fort discrète après la mort de huit personnes dans l'effondrement de trois immeubles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Valérie Boyer, ancienne élue à la rénovation urbaine, n’a pas pris la parole pour évoquer le drame de la rue d’Aubagne, survenu le 5 novembre à Marseille avec l’effondrement de trois immeubles, causant la mort de huit personnes. Cette discrétion tranche avec la visibilité qu’a acquise la députée au fil des années, dans les médias comme dans son parti. « Je ne fais pas de commentaires parce que je n’ai pas tous les éléments. Il faut attendre les résultats de l’enquête », explique-t-elle.