Plan Grand Froid : au Samu social, « on fait ce qu’on peut »

Le plan Grand Froid a été déclenché et court jusqu’au 22 décembre, permettant davantage de prise en charge des personnes sans abri. Mais cela ne suffit pas toujours. De plus en plus de femmes avec enfant sont à la rue. Mediapart a suivi une maraude du Samu social à Paris.  

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

À peine sortie du hall d’immeuble dans lequel elle s’est abritée, Nourane est soulagée et surprise à la fois. Il est presque 22 h 30, lundi soir et elle, qui a une fille de vingt mois, ne s’attendait pas à ce que son appel au 115, le numéro qui gère l’hébergement d’urgence, aboutisse. « Après 20 h 30, si je n’ai rien, je n’attends plus… » Depuis quatre mois, elle n’est presque plus jamais hébergée, assure-t-elle.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal