Croquis: Bayrou et le fantôme du vote utile

Par

François Bayrou tient un point de presse ce mercredi après-midi. Au-delà de sa candidature, ou de son ralliement à un autre candidat, c’est la question du vote utile qui se pose au maire de Pau. Elle taraude aussi la gauche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Si nous étions en Sixième République, la question qui se pose à tous les candidats ne s’imposerait à aucun. L’élection d’un homme providentiel, censé représenter la France à lui tout seul, appartenant au passé, François Bayrou pourrait y inscrire son MoDem sans se demander si la présence de son parti avantage Fillon ou handicape Macron ; Benoît Hamon pourrait en faire autant sans accuser Jean-Luc Mélenchon de torpiller l’union et Jean-Luc Mélenchon pourrait proposer son programme sans être interrogé en permanence sur les risques d’élimination de la gauche au premier tour.