Le journal «La Marseillaise» convoité par un promoteur immobilier

Par

Alors que la direction du quotidien communiste, en redressement judiciaire, se débat pour trouver une solution d’ici au 28 février, un promoteur immobilier, Quartus, a adressé une lettre d’intention, selon nos informations, pour reprendre le journal, ou plutôt son siège. Nice Matin, totalement désargenté, est associé au projet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un de ces projets obscurs de reprise dont les tribunaux de commerce ont le secret. Alors que la direction du quotidien La Marseillaise, placé en redressement judiciaire, se débat pour trouver une solution de survie d’ici le 28 février, une société Quartus a adressé, selon nos informations, une lettre d’intention au président du tribunal de commerce en ce début de semaine pour lui faire part de son intérêt pour la société éditrice du quotidien communiste.