Un nouveau dispositif de formation des élus vire au fiasco

Par Pierre Januel

Dérapages financiers, formations douteuses, paiements à l’étranger… trois ans après sa création, le « DIF élu », censé être géré par la Caisse des dépôts, échappe à tout contrôle. Un rapport d’inspection au contenu sévère, que Mediapart a consulté, vient d’être remis au ministre Sébastien Lecornu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le financement de la formation des élus locaux suscite une nouvelle fois l’inquiétude. Au cabinet du ministre des collectivités territoriales Sébastien Lecornu, qui vient de recevoir les conclusions d’une mission d’inspection diligentée en juillet, l’urgence est palpable.