Éric Woerth est enfin rattrapé par le scandale Tapie. Selon une information du Canard enchaîné, confirmée à Mediapart de source judiciaire, le parquet de Paris a ouvert le 11 mars une information judiciaire pour « concussion, complicité et recel » visant l'ancien ministre du budget (Les Républicains) Éric Woerth et plusieurs membres de son cabinet de l'époque, au sujet de l'énorme cadeau fiscal accordé par Woerth à Bernard Tapie en 2009. Le délit de concussion consiste, pour une personne dépositaire de l'autorité publique, à « accorder sous une forme quelconque et pour quelque motif que ce soit une exonération ou franchise des droits, contributions, impôts ou taxes publics en violation des textes légaux ou réglementaires ». Il est passible de cinq ans de prison et 75 000 euros d'amende.