Face aux variants, la France rouvrira-t-elle les Outre-mer?

Par

La campagne de vaccination y progresse peu, en raison des particularités démographiques de chaque territoire, de leur éloignement et de leur exposition particulière à des variants résistant aux vaccins. Pour l’instant, les interdictions de voyage sont toujours plus strictes et plus contestées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le président de Polynésie française, Édouard Fritch, a-t-il déjà perdu son pari de rouvrir le ciel et les lagons de son pays aux touristes le 1er mai ? Urgence vitale pour la survie économique de cette collectivité autonome d’Océanie, la question n’est qu’à moitié tranchée. À cette date, il est seulement acquis que le fenua – la patrie en langue polynésienne – sera accessible aux ressortissants états-uniens, sous conditions de vaccination, d’immunité ou de quatorzaine en hôtel.