Les Roms rescapés de l’incendie de Lyon en souffrance

Par

À Lyon, les Roms rescapés de l'incendie qui a détruit il y a dix jours leur ancien squat sont encore sous le choc du drame qui a coûté la vie à trois personnes. Ils sont temporairement hébergés dans un gymnase. Les intervenants associatifs évoquent des conditions de vie éprouvantes. Un bébé a vu le jour.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis que l’ex-usine désaffectée dans laquelle ils avaient trouvé refuge est partie en fumée, à Lyon, dans la nuit du 12 au 13 mai, les rescapés, d’origine rom, sont abrités dans un gymnase réquisitionné par l’État.