Sénatoriales: les équilibres ne devraient guère bouger

Ce dimanche 24 septembre, 170 sénateurs sur 348 seront renouvelés pour un mandat de 6 ans. La droite devrait rester largement majoritaire. La République en marche a revu ses objectifs à la baisse ces dernières semaines. Le PS escompte rester le deuxième groupe. Le PCF veut sauver le sien. La France insoumise ne participe pas au scrutin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En 2011, le Sénat basculait à gauche, dans une élection « historique ». Il est depuis revenu à droite, comme il l’a toujours été sous la Ve République. Et ça ne risque pas de changer dimanche 24 septembre, à l’issue d’une élection sénatoriale qui renouvelle 170 sénateurs sur 348. En pleine affaire sur les fonds détournés par la droite au Sénat, plus de 76 000 grands électeurs sont appelés à voter, essentiellement des conseillers municipaux. La vague LR des élections de 2014 assure logiquement au parti de la rue de Vaugirard une confortable avance pour ce scrutin.