Quatrième dose de vaccin anti-Covid, immunodéprimés : le flou des recommandations

La huitième vague se profile, de nouveaux vaccins viennent d’être autorisés, mais sans précision sur la date de mise à disposition. Pour de nombreux experts, ceux appelés à recevoir une nouvelle dose de rappel ne doivent pas attendre. Les malades immunodéprimés témoignent, eux, de difficultés d’accès aux rappels et aux traitements.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Sur le front du Covid, au moins, l’automne 2022 débute dans une certaine insouciance. Hélas, elle masque mal le plus grand flou. Pour le président américain Joe Biden, certes, il y a « encore un problème avec le Covid », mais la pandémie serait bien « terminée », a-t-il affirmé dimanche 18 septembre : « Regardez autour de vous, personne ne porte de masque, et tout le monde a l’air en plutôt bonne forme. » C’est compter sans, hélas, les 400 morts journaliers du Covid aux États-Unis. Mercredi, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a quant à lui estimé que le monde n’a « jamais été dans une meilleure position pour mettre fin à la pandémie », car le nombre de décès hebdomadaires est au plus bas.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal