Au procès des sondages de l’Elysée, Claude Guéant est accablé par ses anciens subordonnés

L’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy à l’Élysée est mis en cause par Emmanuelle Mignon et Julien Vaulpré pour la passation de sondages sans appel d’offres.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Claude Guéant, 76 ans, doit se sentir un peu seul ces temps-ci. Alors qu’il fréquente les tribunaux un peu trop souvent à son goût, le procès des sondages de l'Elysée, qui s’est ouvert lundi 18 octobre au tribunal correctionnel de Paris, ne démarre pas de la meilleure des façons pour l’ancien numéro 2 de l’Élysée sous Nicolas Sarkozy (de 2007 à 2011).

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal