DSK: candidat fabriqué ou réel plébiscite?

Par

Le directeur général du FMI est tout à la fois la star des sondages, de la presse et des commentateurs politiques. Présenté comme le grand favori de la présidentielle de 2012, à grands renforts d'une communication savamment distillée, Dominique Strauss-Kahn laisse parler les autres.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pas un jour, ou si peu, sans un article, une interview ou un sondage, qui n'évoque Dominique Strauss-Kahn, hypothétique candidat à la présidentielle mais inlassablement présenté comme le grand favori de 2012. Depuis un mois, il est celui qui «écrase» à la fois Nicolas Sarkozy et les primaires socialistes (ici, ou encore ici), voire celui qui «écrase totalement» ses adversaires, ou les «lamine».