En Bretagne, plus de 50 femmes dénoncent un vrai faux infirmier

Le 12 octobre, Nicolas Gonidec, figure de la scène culturelle bretonne et ancien conseiller municipal à Quimper, a été condamné à trois ans de prison dont un an ferme pour exercice illégal de la profession d’infirmier et agressions sexuelles. Depuis, plus de 50 nouvelles femmes ont porté plainte. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Lorient (Morbihan).– « On le croisait dans tous les événements » « C’est un choc pour tout le monde » « On connaît forcément tous des plaignantes ». En cette fin octobre, l’affaire Nicolas Gonidec est sur de nombreuses lèvres à la terrasse d’un bar de Lorient (Morbihan) où se côtoient traditionnellement musiciens et membres du milieu culturel breton.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal