Presse : Sarkozy en rédac'-chef prudent

Par et
Nous avons beaucoup énervé notre président. Nous, Mediapart, et tous ceux – ils sont nombreux – qui se sont farouchement opposés à la procédure des « états généraux» de la presse. Nicolas Sarkozy a présenté, vendredi 23 janvier, une brassée de mesures pour «sauver» le secteur. Les plus polémiques d'entre elles ont été remisées: pas de révision des seuils de concentration, compromis sur les droits d'auteur, afflux de subventions aux éditeurs. Mais fort de ses subsides aux grands barons du secteur, le président entend suivre de près les réformes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nous avons beaucoup énervé notre président. Nous, Mediapart, et tous ceux – ils sont nombreux – qui se sont farouchement opposés à la procédure des « états généraux sur la presse », lancée par l'Elysée le 2 octobre dernier. Vendredi 23 janvier, ce premier épisode s'est achevé, avec les vœux présidentiels à la presse et une flopée d'annonces pour que Nicolas Sarkozy, toujours aussi généreux dans l'utilisation du « je », puisse « sauver » un secteur sinistré et menacé de toutes parts.