Et Arnaud Montebourg s'en est allé

Par

L’ancien député PS a une nouvelle fois échoué à la troisième place du premier tour de la primaire de son parti, derrière Benoît Hamon et Manuel Valls. Une défaite qui sonne peut-être la fin de sa carrière politique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’échec est cuisant. Arnaud Montebourg a une nouvelle fois échoué à se qualifier au second tour de la primaire du parti socialiste, arrivant comme en 2011 en troisième position. Devancé par Benoît Hamon et Manuel Valls, l’ancien ministre de l’économie paie une campagne ratée. Ce nouvel échec sonne peut-être la fin de sa carrière politique.