Hamon-Valls, deux «irréconciliables» au second tour

Manuel Valls et Benoît Hamon vont s’affronter dimanche 29 janvier au second tour de la primaire « citoyenne » du PS. La « clarification » au PS est proche, assurent leurs soutiens respectifs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il n’y avait pas deux pôles plus éloignés lors de cette primaire du PS, deux gauches plus « irréconciliables », selon la formule de l’ancien premier ministre Manuel Valls. Benoît Hamon et Manuel Valls se retrouvent tous deux dimanche 29 janvier au second tour de la primaire de la Belle alliance populaire (le PS et ses satellites). Dans le détail, cette primaire a moins rassemblé que celle de 2011. À la veille de la présidentielle de 2012, près de 3 millions de personnes y avaient participé, contre au moins 1,3 million cette fois-ci (selon les derniers résultats disponibles à 23 heures dimanche). Le résultat pour les sept candidats est le suivant : Benoît Hamon (36,21 %), Manuel Valls (31,19 %), Arnaud Montebourg (17,62 %), Vincent Peillon (6,83 %), François de Rugy (3,83 %), Sylvia Pinel (1,99 %), et enfin Jean-Luc Bennahmias (1,01 %).