Un droit de réponse de Stéphane Marsan

Par

À la suite de la publication de notre enquête intitulée #MeToo: le patron d’une maison d’édition mis en cause, le 21 avril, Stéphane Marsan nous adressé un droit de réponse, par le biais de ses avocats Me Emmanuel Pierrat et Me Marie Petrement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À la suite de la publication, le 21 avril 2021, de notre enquête intitulée #MeToo: le patron d’une maison d’édition mis en cause, Stéphane Marsan nous a adressé, par le biais de ses conseils Me Emmanuel Pierrat et Me Marie Petrement, un droit de réponse daté du 22 avril. Nous le publions ci-dessous.