1984: Le Pen rafle la mise

Par

Mediapart retrace l'histoire des six élections européennes depuis 1979. Aujourd'hui, 1984: la gauche au pouvoir affronte la crise de la sidérurgie et la bataille de l'école privée. Jospin prend à contrecœur la tête de liste du PS. A droite, Chirac, échaudé par sa précédente défaite, laisse toute la place à Simone Veil. Et pour la première fois, Le Pen accède à un grand rendez-vous télévisé, «L'Heure de vérité».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La construction européenne a démarré autour du charbon et de l'acier; les deux premières élections européennes seront plombées par la crise de la sidérurgie. Le 13 avril 1984, alors que la campagne en vue du scrutin du 17 juin s'anime, quelque 30.000 sidérurgistes lorrains défilent à Paris, pour protester contre un plan de restructuration industrielle succédant au précédent qui les avait conduits, cinq ans auparavant, à venir exprimer leur colère dans la capitale, déjà en pleine campagne électorale européenne.