Claude Debons claque la porte du Parti de gauche

Par

Fondateur du Parti de gauche en 2008, et figure du mouvement ouvrier, l'ancien syndicaliste a écrit une longue lettre aux camarades de Jean-Luc Mélenchon pour dénoncer un fonctionnement opaque et une ligne politique trop «gauchiste».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce n'est pas une grande surprise, mais elle a une valeur symbolique: Claude Debons a annoncé fin juillet dans une lettre de deux pages qu'il quittait le Parti de gauche fondé avec Jean-Luc Mélenchon en 2008. Le syndicaliste, figure des collectifs antilibéraux créés dans la foulée de la campagne contre le “non” au Traité constitutionnel européen, avait déjà pris ses distances ces derniers mois, abandonnant toute fonction dirigeante au dernier congrès de novembre 2010. Cette fois, écrit-il, «l'écart des cultures est désormais trop grand pour que je puisse continuer à me reconnaître sereinement dans le Parti de Gauche».