Covid en Martinique : « Le caractère colonial de la gestion de la pandémie a accentué la défiance »

Par

Éclairage de Philippe Pierre-Charles, professeur agrégé d’histoire, syndicaliste, et membre fondateur du Groupe révolution socialiste. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Fort-de-France (Martinique).– Dans une Martinique frappée par une quatrième vague de Covid-19 particulièrement meurtrière, la campagne de vaccination peine à décoller. 25,4 % de la population a reçu au moins une dose, dont près de 20 % avec un schéma vaccinal complet. Des taux encore faibles, qui placent l’île parmi les territoires français les moins vaccinés, avec la Guadeloupe et la Guyane.