Violences sur mineurs du XIIe arrondissement parisien: trois policiers relaxés en appel

Par

Trois policiers condamnés en première instance pour violences aggravées sur des adolescents ont été relaxés ce vendredi par la cour d'appel de Paris. Les preuves, pourtant, ne manquaient pas dans ce dossier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un bien mauvais signal aux victimes de violences policières que viennent d’adresser des magistrats de la cour d’appel de Paris ce vendredi : ils ont relaxé purement et simplement trois policiers qui avaient été condamnés en première instance à des peines (légères) de cinq mois de prison avec sursis pour « violences aggravées » sur des adolescents.