Au Parlement européen, le groupe du FN épinglé pour des dépenses «non conformes»

Par et

D'après nos informations, le rapport d'audit du groupe que Marine Le Pen co-préside au Parlement européen, l'ENL, pointe plusieurs irrégularités. Près de 54 000 euros de dépenses non justifiées, et des procédures d'appels d'offres non respectées de plus de 492 000 euros concernant dix prestataires de services.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La transparence, pour les autres. Si Marine Le Pen prône « un renforcement de la transparence » dans la vie politique, elle ne semble pas s'appliquer la règle. D'après nos informations, le groupe politique qu'elle co-préside au Parlement européen – Europe des nations et des libertés (ENL) – n'a déposé ses comptes 2016 qu'après un rappel du Parlement, mi-mai. Mais surtout, le rapport d'audit de ces comptes, que Mediapart s'est procuré, a révélé plusieurs anomalies.